Select Page

Les premières semaines

30/09/2014

Français

Après trois semaines à l’autre bout du monde, l’envie folle m’a pris de vous raconter ce qui se passe pour moi.

Après la joie de découvrir un nouveau pays vient pour moi l’attente de partir travailler dans une ferme -rassurez-vous : je l’ai déjà trouvée- pour vivre une nouvelle expérience et m’enrichir un peu plus de la culture Aussie. J’ai pu visiter un peu Sydney mais j’en ai été assez vite lassé, j’ai trouvé beaucoup de ressemblance avec Paris. On peut quand même noter que la Baie de Sydney a plus de charme que la Seine. J’ai donc fait les grandes places touristiques en m’épargnant toutefois les musées, j’ai eu droit à mon premier bain australien sur la plage de Manly et mon deuxième sur celle de Bondi ; les Australiens trouvent l’eau froide en cette période de l’année et sont peu à se baigner, autant vous dire qu’ils n’oseraient même pas regarder la température de l’eau en France !

Robin et Anthony, mes hôtes, sont super-sympa et font tout pour que je me sente à l’aise chez eux. Grâce à eux j’ai eu droit à mon premier barbecue australien et, comme vous le savez, c’est quelque chose qui me tenait beaucoup à cœur. Ils m’ont emmené voir un match de football australien, je ne me lancerai pas dans une explication des règles, c’est un sport qui rassemble le football (soccer) et le rugby. J’ai supporté les Sydney Swans qui ont naturellement gagnés pour se propulser en finale. J’ai eu le droit grâce à eux de manger pour la première fois du kangourou : ça ressemble un peu au bœuf en un peu plus fort.

Mon premier défi était le Marathon de Sydney. Objectif atteint non sans peine, mais quelle joie de franchir la ligne d’arrivée. Ce week-end, je suis allé aux Blue Mountains entouré de Français et d’Allemandes rencontrés sur Facebook. J’ai adoré me balader dans ces montagnes avec des paysages magnifiques et un sentiment de tranquillité incomparable ! Quant à mon Anglais sachez qu’il progresse de jour en jour, je comprends de plus en plus et j’arrive à me faire comprendre. J’ai encore du mal à parler spontanément donc à dire tout ce qui me passe par la tête. Ce qui est pour le moi le plus dur c’est de ne pas pouvoir exprimer tout ce dont j’ai envie, surtout pour faire des blagues c’est très handicapant.

English

After three weeks at the other end of the world, this crazy desire comes to me: to tell you a bit about my trip.

After the happiness of discovering  a all-new country comes to me the pending need to go to work…. in a farm – no worries I had already found it –  to live new experience and get more about the Aussie culture. I visited Sydney a bit but I was also weary quickly. I found that Sydney resembled Paris a lot except that the Bay of Sydney is much more charming than la Seine. So I visited the big tourist places but I kept myself safely away from the museums, I had my first Australian sea dip at the Manly beach and my second one on Bondi; the Australians say the water’s cold at this time of the year and so very few take the chance of going into the sea. What if they knew about the water temperatures of France!

Robin and Anthony, my hosts, are really cheerful and do everything possible to make me comfortable. With them I had my first Australian BBQ, those of you who know me know that was a big deal for me! They took me to a game of Australian football. I didn’t understand much of the rules but it seems to be a kind of a mix of Soccer and Rugby. We were supporting the Sydney Swans who unsurprisingly won and went on to the finals. Robin and Anthony took me to a restaurant where I tried kangaroo meat for the first time: tastes a bit like a beef but it’s stronger.

My first goal was to do and finish the Sydney Marathon. It was an extremely painful experience but what a feeling when I crossed the finish line! Last Week-end, I went to the Blue Mountains with French and German people, I’d met on Facebook. I loved hiking in these mountains: wonderful landscape and great feeling of tranquillity! About my English, it’s improving day by day, I understand more and more and I’m successful in being able to be understood. I still have some trouble in being spontaneous… saying what’s in my head. That is the hardest part: not being able to tell jokes all day long.

Cheers

Kiss Kiss Bang Bang